Des contes du monde entier pour grands et petits

Histoires entre ciel et terre

Entreciel-couv

Histoires entre ciel et terre

Marilyn Plénard
illustrations de Alice Lefort

2015, 120 pages, 14,50€

Product Description

Le Cerf-Volant de Maui

Conte d’Hawaii

La première fois que le dieu Maui a lancé son cerf-volant, la brise soufflait, légère, et le cerf-volant s’élevait trop lentement au goût du dieu.
Maui, qui vivait sur la montagne, s’est souvenu que Kaleiioku, le sorcier de la vallée, possédait une calebasse où il enfermait les tempêtes.
Quand Maui lui a ordonné de l’ouvrir pour libérer les vents, le sorcier a répondu :
– Je ne veux pas que les tempêtes s’amusent avec la terre, le ciel et l’eau.
Mais Kaleiioku a dû obéir. Les vents se sont rués dans l’atmosphère et le cerf-volant a été emporté brutalement.
Exalté par la violence des éléments, Maui s’est mis à chanter :
– Vents, Vents sauvages,
Envolez-vous de la calebasse
De Kaleiioku !
Les vents les plus querelleurs sortaient en hurlant tandis que Maui continuait :
– Vents, Vents sauvages,
Dépêchez-vous,
Je vous attends !
Et les vents cabriolaient par-dessus les volcans. Ils traçaient leur chemin par les gorges et les vallées, bondissant jusqu’aux nuées. Le cerf-volant luttait. Et Maui exultait :
– Vents, Vents sauvages,
Déchaînez-vous !
Déchaînez-vous !
Les vents avaient envahi la terre, le ciel et l’eau. Devenus tempêtes, ils fondaient sur Maui et son cerf-volant dont la corde, tendue à l’extrême, ne rompait pas.
Mais la corde a fini par casser. Maui, furieux, a vu son cerf-volant entraîné au-delà des volcans. Il a enjambé les cratères, sauté les rivières. Quand il a retrouvé son jouet, il gisait par terre mais il était entier.
Le jour où Maui l’a relancé, il faisait beau et sec, le ciel était bleu et, à l’horizon, il n’y avait pas l’ombre d’une tempête. Le dieu a appris à le manier habilement sans avoir recours aux vents violents. Parfois, il l’accrochait à sa pirogue et le cerf-volant la tirait, soutenu par la brise légère.
Maui s’est éteint il y a longtemps mais son cerf-volant reposerait paisiblement quelque part à l’écart, au coeur de la végétation dense, entre les volcans.